Assainissement non collectif

La phytoépuration nouvelle génération est un procédé innovant et efficace, développé par BlueSET pour l’assainissement non collectif. En observant la nature et ses cycles, nous avons appris à associer les plantes locales et micro-organismes pour traiter la pollution. Pour ces plantes épuratrices, les polluants présents dans nos eaux usées sont une source de nutriments

Nous étudions les plantes présentes près de chez vous pour créer des écosystèmes biomimétiques, en mettant à profit les conditions environnementales locales. Ces écosystèmes artificiels sont destinés au traitement des eaux usées domestiques et assimilées

Les phytostations BlueSET font l’objet d’un brevet et de l’agrément ministériel relatif à l’assainissement non collectif. Cet agrément a été obtenu suite à des essais d’efficacité conduits par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiments (CSTB). 

Vous souhaitez installer une phytostation pour traiter vos eaux usées? Contactez nous

Fonctionnement

Plantes Phytoépuration BlueSET

Cette Phytoépuration est rendue possible grâce à l’action combinée de trois principaux processus naturels et complémentaires :

  • Une rétention physico-chimique des polluants par le substrat, renforcée par les racines  des plantes,
  • Une biodégradation des polluants grâce à l’activité microbienne, cette activité elle-même stimulée par la présence des plantes,
  • Une phyto-assimilation des polluants par les végétaux, puis un stockage dans leur biomasse.

Les plantes sont réparties dans deux filtres: un premier filtre a écoulement vertical qui retient les matières organiques et un second filtre a écoulement horizontal, saturé en eau et qui favorise les cultures microbiennes dont le rôle est de purifier l’eau.

Filtres Phytoépuration BlueSET

Atouts

La phytoépuration permet d’assainir et de réutiliser les eaux polluées. Vos eaux usées peuvent ainsi être utilisées pour irriguer votre jardin par infiltration, vous évitant ainsi d’utiliser de l’eau potable pour arroser vos plantes. 

Nos phytostations sont conçues sur mesure, en prenant en compte vos besoins, ainsi que le climat local pour assurer la plus grande durabilité. Vous pouvez choisir l’habillage du filtre hors sol, sa finition et la configuration des filtres selon la disposition de votre terrain. Nos phytostations, de part leur belle apparence, s’intègrent parfaitement à l’harmonie de votre jardin.  

Nous n’utilisons pas de plantes invasives, telles que les bambous ou les roseaux. Ceux-ci déséquilibrent la composition des filtres, endommagent la structure et envahissent le terrain. Les plantes invasives sont remplacées par d’autre variétés ayant des propriétés épuratrices égales ou supérieures. Ceci nous permet également de proposer un système d’épuration très compact

Consommant très peu d’énergie, le coût de fonctionnement d’une phytostation est proche de zéro. En effet, l’entretien consiste uniquement en une taille annuelle des plantes. Plus besoin de vidanger votre fosse septique, ou de la changer. Au lieu de perdre en efficacité, les phytostations deviennent plus robustes avec le temps. 

De par l’absence d’eaux de surface et d’eaux stagnantes, le fonctionnement des Phytostations évite les mauvaises odeurs et la prolifération des moustiques. 

La plupart des systèmes de phytoépuration fonctionnent avec une vanne à actionner une fois par semaine. Ce n’est pas le cas de nos Phytostations. Grâce à notre système breveté, nos Phytostations s’adaptent aux fluctuations de volume d’eau à traiter. Ce dispositif intelligent permet également aux Phytostations BlueSET d’être maintenues en fonctionnement toute l’année et adaptées aux résidences secondaires. 

Témoignages

FAQ

Pour analyser votre projet et vous proposer une solution sur-mesure, notre bureau d’études et nos partenaires vous demanderons les renseignements suivants:

  • La pente du terrain. Elle doit être minimale 5%. Sinon un poste de relevage est nécessaire.
  • La présence de nappe temporaire ou permanente
  • La perméabilité du sol,
  • Les zones inondables, les eaux de ruissellement,
  • Présence de puits pour la consommation humaine (35m),
  • Informations par rapport à la sécurité structurelle.

Pour installer n’importe quel assainissement individuel, y compris une Phytostation, il est nécessaire de faire une demande auprès du SPANC (Service Public d’Assainissement Non-Collectif) dont vous dépendez. Il faut monter un dossier présentant un système d’assainissement agréé par le ministère. Nous pouvons établir ce dossier pour vous avec votre SPANC lorsque vous choisissez notre système. 

C’est une filière d’assainissement individuel ayant passé un test auprès du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) et ayant ensuite été accréditée officiellement par le ministère de la santé et le ministère de la transition écologique. Seules les filières agréées peuvent installer des assainissements individuels et  obtenir une conformité administrative.

EH est le sigle correspondant à équivalent habitant. Le dimensionnement des systèmes d’assainissement individuels est calculé en fonction du nombre de personnes vivant dans la maison. Si vous êtes deux personnes vivant dans une maison pour quatre personnes, le système d’assainissement sera construit pour quatre personnes. De cette façon, le système sera adapté en cas de nouvel  habitant ou de revente de la maison.  

L’assainissement non-collectif concerne les systèmes en dessous de 21 équivalents habitants (EH) et est soumis à l’agrément national. au delà de 21 EH, nous parlons d’assainissement semi-collectif. La majeure différence est que celui-ci n’est pas soumis à l’agrément mais à une obligation de résultat.

Vous n’avez pas besoin d’avoir un grand terrain pour installer une phytostation. À titre d’exemple, une station 6EH pour le traitement des eaux usées domestiques nécessite: un bac vertical d’environ 10m2 et un bac horizontal de 8m2. Attention à laisser de l’espace autour de la phytostation pour en assurer l’entretien.

Nos phytostations sont installées par nos installateurs franchisés, présents sur tout le territoire national et outre-mer. En général, nous ne préconisons pas l’auto-construction. 

Non, car les phytostations BlueSET sont évolutives. Un phytostation 6EH peut être adaptée et dupliquée jusqu’à 300EH. 

Une fois traitées, les eaux ménagères peuvent être réutilisées par irrigation sous-terraine. 

Contrairement aux fosses septiques, il n’y a pas de vidange ou d’intervention de maintenance nécessaire pour les phytostations. L’entretien est très simple et réalisable par les usagers. Il vous suffit de surveiller, une fois par trimestre, la présence de plantes indésirables, de feuilles mortes et tout éventuel colmatage du filtre horizontal. Dans le filtre vertical, vous pouvez également ratisser le substrat et curer le filtre. 

Oui, si vous partez en vacances entre le mois de juin et le mois de septembre, fermez la vanne qui se trouve entre le 1er et le 2nd filtre 3 jours avant votre départ.

Non, les eaux usées sont assimilées et traitées par la phytostation et ne stagnent pas. Ceci évite d’attirer des insectes (moustiques, mouches) et ne cause pas d’odeurs désagréables aux alentours. Ceci  est dû à la conception du filtre vertical qui agit et fonctionne de manière aérobie (en présence d’oxygène).

Oui, elles bénéficient de plusieurs garanties:

  • la garantie du bon fonctionnement en terme de rendement épuratoire validé par le CSTB.
  • une garantie décennale souscrite par votre installateur.

Oui, nos équipes d’experts ont conçu nos systèmes d’assainissement pour que leurs  performances soient garanties tout au long de l’année. Ces performances sont renforcées par notre gamme de bactéries “ma Phyto tout au long des saisons”. 

Vous souhaitez installer une station d'épuration naturelle chez vous?